Dalithématique Arts, créations, cultures ou Arts, techniques, expressions

problématique Comment un peintre renouvelle-t-il un genre pictural

artplastoc.blogspot

100sens.overblog.com

 

huile sur toile -  125 x 160 cm
conservée au Museum  St. Petersburg  (Floride - USA)

Contexte artistique

- période de mysticisme nucléaire chez Dali

- Longtemps considérée comme l'échelon le plus mineur dans la hiérarchie de l'art académique, la nature morte a retrouvé ses galons au XXe grâce à l'avant-garde cubiste mais aussi aux Surréalistes. Apparaissant comme l'antécédent du readymade, elle inspire encore les artistes contemporains. (source paris-art.com)

Nature_morte_vivante

 

Analyse - Description

Cette manière de peindre une nature morte explique le titre : les objets sont en mouvement comme si un poing les avait projetés .
Dans cette technique très figurative, le tableau est séparé en deux zones dans le sens vertical :
- à gauche, un extérieur lumineux, ouvert et immobile avec le balcon qui surplombe la mer sur fond bleu
- à droite, un intérieur sombre, fermé et en mouvement avec la table sur fond noir

Cet espace sert de toile de fond au rêve de l’artiste qui nous entraîne dans son monde imaginaire et inquiétant. Regarder et analyser les contrastes entre :
- l’effet réaliste, la lumière
- l’aspect statique avec les structures horizontales et verticales des principaux éléments
- l’irrationnel avec les déplacements d’objets

- La mer bleue est immobile, les fausses vagues ressemblent à un décor de carton-pâte. La lumière domine le coin gauche supérieur de la toile mais n’éclaire pas la partie droite du fond, cachée par un mur. Ce contraste de couleur, de luminosité et cette représentation d’un espace dans l’espace créent une impression à la fois réaliste et fantastique.

- Sur la table, se trouvent les éléments habituels d'une nature morte : bouteille d’eau, verre de vin, compotier avec des fruits, couteau, feuille de raisin… Ces objets sont représentés en plein mouvement, ce qui leur donne un aspect vivant.

- À gauche, la bouteille trébuche vers la droite et fait abondamment jaillir l’eau ; le couteau et le verre de vin ont le même mouvement. La feuille de raisin, elle aussi, est sur le point de tomber de la table.

- À droite, une pomme et deux raisins planent dans l’espace et se dirigent vers le compotier. À côté de celui-ci, toujours en l’air, se trouve une figure ambiguë qui ressemble à une coquille ou à un coquillage.

- L’excès de choses et d’objets, de présences matérielles et immatérielles qui circulent, volent, se laissent entrevoir et sentir, créent un effet obsédant. Le compotier et la pomme en mouvement se dédoublent et se distordent.

- La table découverte sur son tiers droit révèle des décorations cubiques aux couleurs rouges, qui semblent se décoller de la table. La nappe donne l'impression qu'elle vient juste d'être jetée là, dépliée, sur un seul coin de table, un peu comme un couvert improvisé.

- Les pommes semblent aspirées comme par une force violente hors champ. Le rôle des ombres permet essentiellement de donner une seconde dimension à ce tableau, car il permet de replacer chaque objet en mouvement dans l'espace par rapport à la table, qui elle ne bouge pas.

- L'autre élément caractéristique du mysticisme nucléaire de Dalí, est la présence de « cornes de rhinocéros » sur la gauche du tableau que Dalí. Alors que de nombreux éléments sont en en mouvement dans le tableau, d'autres sont étonnamment figés dans l'air. Est-ce une inversion entre nature végétale et animale ? Ainsi les animaux s’arrêteraient et la nature prendraient vie (eau, pomme, cerise, …).


Étrangement, la nature morte traverse tout l'art du XXe siècle, alors que ce genre est perçu par la plupart des gens comme étranger à l'art contemporain. Le genre a évolué, et la représentation des objets n'est plus étroitement liée à une symbolique chrétienne comme elle le fut au XVIIe siècle, mais la signification de la nature morte a évolué avec celle de l'objet. Il n'est dès lors pas surprenant de retrouver les natures mortes aussi bien chez les surréalistes, que dans le pop-art où il symbolise à lui seul une « société de consommation ».

« Dalì, admirateur fervent de Freud veut tout simplement aller au-delà des apparences et montrer les différents visages de la réalité : l’incertitude, la mobilité, le vertige de la vision humaine. » (source wikipedia)