13Thématique : Arts, Etats et pouvoir  / l'oeuvre d'art au service du pouvoir

Problématique : Comment le cinéma se met-il au service d'un Etat

FICHE-ANALYSE-ELEVE-BLITZ-WOLF.pdf
analyse_generale_Blitz_Wolf.pdf (doc perso)
analyse_musique_Blitz_Wolf.pdf (doc perso)

contexte

Jusqu’à Pearl Harbor, l'industrie du cinéma n’est pas touchée par le conflit européen.Mais dès l'entrée en guerre des USA contre l'Allemagne nazie et le Japon, tous les studios d’animation sont réquisitionnés afin d'expliquer la situation : il faut expliquer, persuader et convaincre. Tous les américains doivent être patriotes, unis derrière leur Président et  doivent aussi participer à l'effort de guerre en travaillant par exemple dans les usines d'armement et en achetant les bons du Trésor qui financent la guerre.

Et avec Blitz Wolf dans lequel Hitler, le mal absolu, est le grand méchant loup, Tex Avery contribue de façon originale à cette propagande antifasciste : humour et parodie sont les outils d'une violente attaque antinazie. Il faut faire passer une idéologie, un message politique : les méchants sont le Japon et Hitler, les gentils sont les américains.
La nouveauté de la propagande est qu’elle est apparaît dans un média différent : le cinéma d’animation.
 

0126

les clionautes
wikipedia
plume231
janus
zéro de conduite
laboussoleover-blog