Aragon

Thématique Arts, États et pouvoir / sous-thématique l'oeuvre d'art engagée

Problématique Comment la poésie participe-t-elle au devoir de mémoire

Aragon_Ferre_version_courte.pdf
Aragon_Ferre_analyse_version_longue.pdf

strophes_pour_se_souvenir      le texte du poème
analyse_affiche_poeme           doc de Mme Hacquard
college Lavoisier

Contexte

La guerre est finie depuis dix ans et l’occasion de l’inauguration en 1955 à Paris, dans le 20è arrondissement, d’une rue portant le nom du « Groupe Manouchian », le poète Louis Aragon rédige un poème en hommage aux résistants de « l’affiche rouge ». Ce poème, inspiré de la dernière lettre écrite par Michel Manouchian à sa femme Mélinée est publié dans Le roman inachevé en 1956.

 

manouchianlettre_Manouchian_Melinee
biographie de Missak Manouchian

Montrer que cette lettre-testament ne correspond pas à l'image donnée par les allemands :
- annonce de sa mort avec les circonstances
- dispositions habituelles pour un testament
- message d'amour :  sa femme, sa famille et ses amis, la nature et message universel de liberté, de paix, de fraternité
tous ces termes réfutent l'image de bandit terroriste et chef de bande

Quelques notes sur le poème

- 7 strophes de cinq vers en alexandrins  - rimes a b b a b
- Au  portrait dressé par les nazis, Aragon répond, dans ce poème engagé, en parlant de leur modestie et de leur courage et les montre comme des anonymes oubliés (en 1955) [C1]
- Il évoque l'affiche rouge et dénonce la manipulation  [C2 et 4]
- L'insertion d'un extrait poétisé de la lettre de Manouchian à sa femme [C 4, 5 et 6] est la réponse du poète qui veut montrer leur humanité, l'absence de haine et de ressentiment. C'est aussi un message de paix, d'espoir et la réponse des accusés par la voix de leur chef aux accusations dont ils sont victimes. C'est une image spirituelle, pleine d'émotion qui amplifie le sens de la lettre.
- Il montre l'apparente indifférence le jour qui se transforme avec la nuit (solidarité, reconnaissance) échec de cette manipulation [C3]
- Cet hommage appuyé (répétition) qui leur est rendu doit être compris comme une réhabilitation et rappelle la valeur de leur sacrifice [C7]