Anna_Marly Thématique : Arts, Etats et pouvoir

Problématique : Comment une chanson devient-elle le symbole de la résistance à l'occupant

Kessel_Marly_analyse_version_courte.pdf
Kessel_Marly_analyse_version_longue.pdf

 

contexte     

Victoire_Stalingradvoir l'album-photo 085

au niveau international :  
- victoire soviétique (Stalingrad)
- victoires américaines (Midway et Guadalcanal)
- victoire britannique (El Alamein)

en France occupée :
- suppression de la ligne de démarcation
- mise en place du STO
- création de la Milice

 

poste_radio_resistants

Malgré les très nombreuses arrestations, la Résistance s'intensifie (FFI et FTP). Elle est soutenue par Londres et la BBC qui a autorisé des journalistes français à s'adresser tous les jours aux français de France. Malgré le brouillage opéré par les allemands (il était strictement interdit d'écouter Radio-Londres), il était possible de capter les émissions d'informations et les messages qui étaient de deux sortes : messages personnels et messages destinés à la Résistance. C'est dans ce cadre qu'il a été décidé de composer une chanson qui serait la chanson de la Résistance.

aller sur cette page La passerelle

tract_anti_radio

exemples de messages envoyés par la BBC

 

1. Analyse

" Ce chant est à jamais inscrit dans l'histoire" (Pierre SEGHERS, La Résistance et ses poètes, Ed. Seghers, 1975).

maquis-04Le texte

genre : chanson populaire
intention principale : chant de lutte, de révolte, de fraternité, de combat, appel à résister, appel à la lutte pour la liberté (il alerte celui qui écoute ''ami, entends-tu'')
c'est aussi un chant d'espoir malgré la mort (les deux derniers vers se terminent sur une note optimiste)
c'est un texte universel, objectif que peuvent chanter tous les peuples opprimés sur la terre

généralités sur le texte
- quatre strophes (quatrains) avec des rimes suivies (aabb)
- emploi du présent (mode du réel) et de l'impératif (urgence)
- le tutoiement s'adresse à tout le monde sans distinction et touche davantage l'auditeur
- volonté de créer un sentiment d'appartenance à un groupe

fiche-de-recensement-STO

à qui s'adresse-t-il ?
- partisan : combattant volontaire qui n'appartient à aucune armée
- camarade, compagnon : connotation politique (socialiste et communiste)
- ouvrier : celui qui travaille dans les usines contrôlées par les allemands et dont la production part en Allemagne
- paysan : son bétail, ses cultures sont réquisitionnées
Ils forment l'armée de l'ombre qui s'organise en réseaux et dans les maquis

pourquoi résister ?
- L'occupation allemande est insupportable (pillage des richesses, rafles des juifs, des opposants, censure, arrestations, tortures, condamnations à mort, déportation)
- Le régime de Vichy est insupportable (collaboration étroite avec les allemands, camps de détention en France, lois anti-juives, milice, STO, censure, culte de la personnalité).

Comment répondre à l'appel ?
- En combattant (voir le vocabulaire sur les armes)

couplet 1 : rappel de la situation désespérée du pays (v.1-2) et appel à la lutte et lueur d'espoir (v.3-4)

maquisards_Saône_et_Loire- ami : c'est celui à qui on peut se confier et tout dire : l'amitié, c'est le partage
- entends-tu : l'auditeur est sollicité, interpellé
- vol : allusion aux stukas qui ont bombardé de mai à juin 40 (exode, civils mitraillés)
- noir : uniforme des SS ( noir, mort, deuil)
- corbeaux : oiseaux très antipathiques, charognards auquels sont comparés les allemands qui pillent le pays, les nazis et la Gestapo qui terrorisent ( impression de menace)
- nos : chez nous (rappel de l'occupation)
- plaines : impression de nudité, de solitude, de vide, lieu inhospitalier, impossibilité de se cacher
- cris sourds : ceux des prisonniers torturés
noter l'importance des images, des allusions, des symboles, du sous-entendus, sens caché : les allemands ne sont pas nommés

lantilly21_execution_ffi

couplet 2 : appel aux armes et au combat
vocabulaire riche, varié qui accompagne la sortie d'hommes trèsnombreux, cachés, et qui semblent venir de nulle part.
Tout est bon pour tuer l'ennemi et la fin justifie les moyens.
 

maquis de Lentilly

 

La musique

Généralités
- Texte et musique ont une importance égale et sont indissociables
- Caractère poignant, intense, bouleversant
- Aux mots simples, faciles à comprendre et à retenir correspond un thème musical très simple, ascendant, en forme de cloche avec des notes conjointes et répétées (une sur deux). Facile à mémoriser, il s'appuie sur un rythme de marche très simple et répétitif.
- Thème A avec reprise pour les deux premiers vers du quatrain (aa)
- Thème A' avec reprise pour les deux derniers vers du quatrain (bb)
- Aux temps forts du texte (a-mi / cor-beaux / plaines), correspondent les temps forts de la musique (1° et 3° temps avec des noires)
- Vers, rimes, rythmes accentuent le côté réaliste et combatif du texte
- Les images fortes (corbeaux, sang, larmes, cris sourds...) sont atténuées par la voix de baryton chaleureuse, puissante, bien timbrée, presque caressante d'Yves Montand

Analyse plus détaillée
- introduction : chant SS avec ordres criés (d'un adjudant ou caporal) et bruit de bottes
- Bruit de bottes seul et son aigu tenu en guise de pont
- Couplet 1 : arrêt des bruits de bottes, persistance du son tenu (qui provoque inquiétude et tension)
voix a capella (contraste fort avec l'introduction)
- Couplet 2 : voix a capella soutenue par un coup régulier de timbale (1° temps de chaque mesure) avec petit contrechant en fin de phrase par un accordéon
- Couplet 3 : enrichissement de l'accompagnement qui reste en retrait et discret
- Couplet 4 : retour du bruit de bottes comme pont
- Conclusion : accordéon solo + fredonnement du thème BF par des voix masculines

2. Pour aller plus loin avec le chant des partisans

le chant des partisans
le web pédagogique
FNDIRP

citations

« Il a été chanté dans les prisons. Les passeurs le sifflaient pour signaler aux clandestins que la voie était libre. Et j'ai su que les condamnés à mort l'avaient chanté face aux pelotons d'exécution, et qu'il leur avait été tranché dans la gorge. J'ai toujours pensé que le chant appartenait à ceux qui l'avaient chanté sous l'Occupation, et plus à ses auteurs » Maurice Druon

« Elle fit de son talent une arme pour la France » Charles de Gaulle à propos d'Anna Marly

Zebda Motivés (2001) 

à consulter : wikipedia
                  culture box
                  la politique en chansons

Cet album  est composé de chants révolutionnaires de différents pays. Le chant des partisans a été choisi pour son idée principale : la volonté de résister, de lutter contre le fascisme.

(extrait d'un entretien avec Magid Cherfi)
"En même temps, il était nécessaire de le dédramatiser, d'y insuffler quelque chose de gai, de dynamique, qui rassemble les troupes. C’était l’objectif de l’album : rassembler les troupes. Et le mot Motivés est venu là, c’est Mouss qui l’a trouvé".